dimanche 27 décembre 2009

Truffes au chocolat blanc et sésame noir pour un Noël monochrome

J'déconne, en fait c'était assez haut en couleurs.
Mais pas blanc comme Joël Collado et consorts me l'avaient vendu. Moi j'étais à fond, White Christmas, Let It Snow et tout et tout...

L'arnaque totale. 600 bornes sous la flotte, et une affreuse bouillasse salée à l'arrivée.

Quelques heures de sommeil et un pschitt de Caudalie plus tard, mes yeux à peu près défroissés découvraient que ma mère ne m'avait pas attendue pour dégoter son nouveau jouet: une mini-chocolatière que-c'est-même-mieux-que-le-bain-marie-qu'elle-dit.

Sans scrupules, je la lui ai piquée dare-dare pour ces truffes de la couleur du ciel bas et lourd réchauffant des coeurs qui n'en avaient pas franchement besoin. Et compensant mon manque de flocons.


Truffes au chocolat blanc et sésame noir
Les quantités sont données pour une mini-chocolatière. Donc si votre mère n'en a pas, et qu'elle n'a pas déjà fait orangettes, mendiants et tout ce qui va bien, vous pouvez doubler sans risque. Aucun.



2 plaques de chocolat blanc

2 CS de crème liquide

1 grosse CS de sésame noir

coco râpée



Faire fondre le chocolat blanc en morceaux et la crème. Quand il est liquide, ajouter le sésame noir. Laisser fondre et bien mélanger. Au besoin, retirer un peu de l'huile grise apportée par le sésame, si elle se sépare du reste. Laisser refroidir à température ambiante. Façonner les truffes et les rouler dans la coco râpée.

Sinon, pour mon anniversaire, j'ai reçu une truffe. Oui Madame. Une vraie. Une grosse. J'ai des amis formidables, aussi. J'en ai fait profiter mes géniteurs en truffant un brie pour bien terminer l'année.

Ils le valent bien, tiens. Surtout l'écailleur qui se moque à peine (un peu quand même, faut pas déconner) quand sa progéniture s'extasie sur le graphisme du bivalve...

C'est beau, non?


Bon en vrai, je me suis aussi extasiée sur les reflets de mon Bourgogne. S'agirait pas de faire grise mine, non plus...

Allez, bon bout d'an.

7 commentaires:

Patrick CdM a dit…

Evidemment que c'est graphique les huîtres!

Bambi a dit…

Miam... Ca a l'air bon, et en plus c'est beau... Le Luxembourg lui était tout blanc, quand même... Et l'Alsace aussi, je serais tenté de dire... Même si tout a fondu avant l'arrivée du Père Noël, hélas... Enfin je dis hélas, en même temps, c'est pas plus mal, j'avais pas de pneu neige...
PS Le bourgogne avait l'air plus que sympathique aussi...

qmmf a dit…

Je découvre ton blog via Tronche de cake, et j'adore!

cocotte a dit…

Patrick, on le dit pas assez!
Bambi, je vois bien ce qui t'intéresse...;)
Qmmf (!), nice to meet you, and welcome!

pralinerose a dit…

Tes truffes ont l'air terriblement bonnes! j'adore le sésame noir!!bonne année.

Maman a dit…

Je confirme, ces truffes étaient une réussite! Tout y était l'apparence, la texture, la saveur...
A côté, mes truffes cacaotées traditionnelles avaient surtout le parfum de la nostalgie quand les mains d'une certaine petite fille à mes côtés,se faisaient un plaisir de malaxer la pâte et de se mettre du cacao partout!!!Souvenir souvenir...
Mais quand les mains de cette même petite fille - qui a quand même un peu grandi - vous préparent de savoureuses "mouillettes beurrées" parsemées de peluches de truffe pour les oeufs à la coque du petit dej' du matin de Noël c'est un nouveau souvenir inoubliable qui se crée..pas de doute!!
Eh oui "Gardons le goût des choses simples" n'est ce pas comme dans la pub de la petite fille que tu évoquais précedemment..
Ne change pas Amélie c'est comme ça qu'on t"aime!!!

cocotte a dit…

Pralinerose (!), merci:)
Maman, je te suis reconnaissante de ne pas avoir raconté ici ton cours de tempérage du chocolat blanc. Quant aux choses simples, on parle de truffe quand même!