vendredi 1 janvier 2010

Un oeuf qui se met sur son 31 pour un 69 avec la truffe, et la glace au sésame noir-qu'heureusement-qu'on-s'embrasse-sous-le-gui-après

Et le titre le plus long jamais donné à un billet sur ce blog. Sorry. Pour garder la face avec un semblant de bonne résolution, je promets de m'évertuer à limiter les incises dans ces quelques lignes. Surtout pour conter une histoire aussi torride.

Il y avait donc la vaporeuse Tuber, qui s'était langoureusement fait une place dans le lit de Brie. Maman, compte-rendu dans les commentaires, please.
Mais notre généreuse héroïne ne pouvait uniquement de cet amant dégoulinant se satisfaire. Elle est donc allée s'encanailler en boîte (Tupperweare) avec une bande de neuneus plus habitués à la mère poule qu'à l'amante aux parfums qui enivrent. Mais vibrants (pardon) d'enthousiasme pour cette hôte de quelques nuits. Nos puceaux ont donc sorti le grand jeu pour sceller éternellement cette union (à plusieurs, ouais): un ultime 69 d'une heure
(pour les initiés, j'ai bien droit à une parenthèse avec plein de liens dedans, 65° c'est trop dur -- les non-initiés comprendront ce qu'ils voudront, ou cliqueront). Tuber s'en est presque évanouie de plaisir. Et nous avec.

Mais l'extase gutturale, notre invitée l'a connue avec ça.

Château Fortia, AOC Châteauneuf-du-pape (blanc), 1995. Un heureux sauvetage.
Sinon, en hommage à mon histoire d'amour avec le sésame noir, qui a vu le jour en cette année désormais passée, une petite glace qui n'a pas fait l'unanimité mais généré quelques râles de plaisir.
J'avais pas l'intention de la faire, celle-là, mais maintenant je me sens un peu obligée: bonne année de tous les délices.


Et mes excuses pour ces photos un peu tue-l'amour...

Oeuf confit de plaisir avec sa copine la truffe

Placer le nombre d'oeufs désirés dans une boîte fermée, avec la melanosporum. Résister à ses pulsions voyeuristes quelques jours.
Porter l'eau d'une casserole à 65°C. Y placer les oeufs, se débrouiller pour que la température ne monte pas au-delà des 70°: la plaque électrique au mini mini, ça marche à peu près. Laisser batifoler une heure. Ecailler sans se formaliser si vous perdez un peu de blanc, à n'importe quelle température, dans l'oeuf le blanc c'est pas le plus intéressant. Servir avec des lamelles de truffe.

Glace au sésame noir

Fouetter 3 jaunes d'oeuf avec 110g de sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Faire chauffer 20cl de lait avec 1CS de sésame noir en mélangeant bien. Verser sur le mélange jaunes-sucre, et faire chauffer jusqu'à épaississement. Ajouter 15cl de crème, mélanger, laisser refroidir, passer en sorbetière.

Les petits sablés au yuzu m'ont été inspirés par une recette du Tang book. Later.

10 commentaires:

Sacha a dit…

Merci Cocotte pour cet hilarant et superbe récit et pour les superbes plats que j'ai déguté des yeux ( frustrant qu'avec les yeux .... ) !je te souhaite une bonne et très heureuse nouvelle année 2010
Bon week-end
Sacha

Tiuscha a dit…

Tu l'as fait à la casserole finalement, ça marche aussi bien mais faut zieuter !
En tout cas, ça me fait saliver ce jaune, on n'a qu'une envie, celle de le crever impitoyablement ! Et la truffe, je n'ose même pas la regarder en face !

Bambi a dit…

Rhaaaaaa, la glace au sésame noir me fait effectivement éructer de plaisir... Joli billet. Et les photos, si elles ne sont effectivement pas franchement érotiques, ne sont pas non plus mauvaises, va...

Maman a dit…

C"est vrai que la photo fait saliver et donne envie de croquer dedans!!
Je crois que je vais l'essayer cette recette de l'oeuf à 69° même sans truffe... vu que je n'en ai plus à ma disposition!
Hé oui celle que tu m'avais laissée voluptueusement couchée dans un lit de Brie crèmeux a été dégustée sans modération et avec un immense plaisir par tes heureux parents pour la nouvelle année!! Merci Amélie et bravo pour ce billet original comme d'hab..

Maje a dit…

Bon moi j'ai eu la chance d'assister en direct à cette parade nuptiale.... J'en suis restée étourdie... ! autant par l'originalité et le raffinement des plats (vraiment), que par l'incroyable Châteauneuf et ses petits amis du Var qui ont suivi !!!
Problème, depuis mon palet refuse systématiquement les pâtes au beurre et la pizza froide que je lui propose normalement au quotidien... il prend des goûts de luxe, le fourbe !!! De la truffe dans les coquillettes, oui ma cocotte, c'est pour bientôt....

Easy kitchen a dit…

très bonne année, je te prends la truffe sans l'oeuf (que je ne digère pas) et beaucoup beaucoup de glace au sésame noire (l'une de mes préférés). 2010 ça commence bien

une cuillère pour les délices a dit…

Coucou!!
Merci beaucoup pour ton commentaire sur mon blog! ça m'a permit de découvrir le tient aui est d'ailleurs magnifique! =) (je te met tout de suite dans mes favoris!)
Bref ton plat est splen-di-de!! J'ai l'impression de regarder une oeuvre d'art!! Bravo !!!!!!!!! :) et merci pour toutes ces explications à côté! :)
Bise

Ségo a dit…

J'applaudis des deux mains!! C'est drôle, c'est bon, y a de la truffe...que veut-on de plus? Enchantée, Ségo

cocotte a dit…

Et beh je pensais pas que ces photos déclencheraient autant d'envie:)
Merci à tous et meilleurs voeux
(Tiuscha, c'est quand même plus stable à la plaque qu'au four... quand on n'a pas un super robot qui fait tout ce qu'on lui dit, n'est-ce pas Maman?)

Mercotte a dit…

et bien tu en as aussi des truffes .... pis t'es tendance en plus, pandan yuzu et tout et tout !! bravo !