mardi 17 mai 2011

Mise au vert. Une tartinade de fèves, et le grand Passard illustré


Cette enfant dépasse toutes mes espérances. Après la carotte, elle est passée au safran. Pour les non-initiées qui se disent que j'ai la diversification violente, le pistil entre, pour ses vertus analgésiques, dans la composition d'un fameux gel pour les gencives malmenées par la poussée dentaire. Et ils ont pas lésiné, j'ai goûté, évidemment.
Et beh c'est son péché mignon. Alors que le Doliprane goût Malabar, elle le snobe. I'm so proud...

Par solidarité, on a mis nos incisives en grève le temps d'un pique-nique sur le chemin de la Lozère. Si c'est pas se mettre au vert, ça...





Salade mangue-concombre à la Loukoum


Ladite tartinade, madeleines salées brie-kumquat-olives



Je vous fais grâce du ceviche de saumon au pamplemousse, top mais franchement pas photogénique...

***Tartinade de fèves***
Autant de fèves que vous avez le courage d'écosser, blanchir, éplucher (sinon y a toujours Mister P.) 4, 500g ça paraît raisonnable
4 anchois
2 gousses d'ail (frais si possible)
2 branches de sauge
25g de parmesan
huile d'olive

Dans l'ordre et dans le mixeur: ail, sauge, anchois, parmesan, huile d'olive, puis fèves. Eviter le turbo, que ça fasse pas trop purée, et réajuster l'assaisonnement et la quantité d'huile (faut que ça se tienne, quand même).
Classique de nos pique-niques, ça marche aussi en apéro-épate... ou avec des pâtes.

Attention carte postale...





A part ça, une délicieuse lecture sur laquelle vous pouvez vous jeter dès demain.


Christophe Blain, dessinateur et scénariste inspiré (Issac le pirate, Quai d'Orsay), a déboulé à l'Arpège en total non-initié. En a été ému aux larmes (tu vois Cookie, y a pas que toi!). Et pendant plus de deux ans, a suivi l'homme aux gants blancs entre la rue de Varenne et le potager sarthois.
Il en a fait un petit Ovni, livre de recettes dessinées, et en filigrane le portrait d'un Passard en éternel mouvement.
Et quelle ne fut pas ma fierté de découvrir que Mister Passard associe pamplemousse et petits pois, comme je venais de le faire quelques heures auparavant.

Sur ce, je m'en vais le feuilleter en regardant la mélisse (et la dinde) pousser.

Allez, une dernière pour la route...


6 commentaires:

christelle is flabbergasting a dit…

Attends, il y a du Doliprane goût malabar qui existe maintenant ? Je suis partie de France depuis trop longtemps...

Le Cookie Masqué a dit…

quand j's'rai grande, j'veux le même bébé que toi !

Tiuscha - Saveur Passion a dit…

C'est beau la solidarité ! J'aimerais bien voir cette BD de chef, tu l'as déjà ? Tu aurais du l'apporter mardi :)La prochaine fois, sauf si je tombe dessus avant...

Cocotte a dit…

Elle sort aujourd'hui même, je ne l'avais pas encore!

Laurent [aka Kitchen Chick] a dit…

Je rêve de Passard... Quant à la Lozère, elle a quelque chose d'irlandais, je trouve...

Cocotte a dit…

En moins iodé, sûrement. En tout cas plus accessible que Passard pour nous autres bobos du 11e et du 84...