lundi 24 mars 2008

(Re)lu dans La Provence

Un petit billet de circonstance pour Pâques, et un truc de plus à observer quand on fait ses courses...

Paysages champêtres ou slogans bucoliques, façon Martine à la ferme. Les emballages d’œufs de poule offrent une image bien loin des réelles conditions de vie. Une réalité peu idyllique que dénonce la Protection mondiale des animaux de la ferme (PMAF). Dans le cadre d’un tour de France pour sensibiliser la population sur les pratiques d’élevage des poules pondeuses, la PMAF faisait escale hier sur la Canebière. Stand d’information, pétition pour pousser les consommateurs à agir. "Leur choix est déterminant pour faire cesser cette pratique cruelle", explique Johanne Mielcarek, chargée de campagne. "Il est facile de reconnaître le type d’élevage, il suffit d’être vigilant". Depuis janvier 2004, chaque œuf, même vendu sans emballage, doit comporter un chiffre spécifiant le mode d’élevage. 0 et 1 pour les œufs de plein air, 2 ou 3 pour ceux en batterie. Sensibles à cette cause, des Marseillais ont signé la pétition contre l’élevage intensif. "C’est une pratique insoutenable, je n’achète que des œufs bio", déplore une passante. Ces poules ne disposent que d’une surface équivalent à une feuille de papier A4. Une directive européenne prévoit d’interdire ces pratiques en 2012. A moins que les agriculteurs français ne fassent pression pour obtenir une dérogation, comme le craint la PMAF.

Morgane Prévost

8 commentaires:

savoureusesaveur a dit…

Et oui, les pauvres... Et en plus la qualité de leur oeuf s'en fait lourdement ressentir. J'ai la chance d'habiter à la campagne et je ne jure que par les oeufs de poules qui courent! Il faut s'éléver contre ce genre de pratique qui dénature tout et font bien du mal. Bises

Flo a dit…

Je fais attention que depuis début mars... ouille quand on s'aperçoit que certains volailliers au marché vendent des oeufs de batterie !!!

Julie a dit…

Coucou !

Comptes-tu te rendre au festival de Romans ?
Je viens de publier un article pour s'organiser entre blogueurs (covoiturage, hébergement, rencontres...) :
http://culture-confiture.over-blog.fr/article-18158085.html

Viens contribuer à rendre ce festival encore plus convivial !

Babeth a dit…

je connaissais pas ce tour de France ... en tout cas oui je savais que les poules vivaient dans des conditions minables (tous comme les vaches ...) en tout cas j'essaye da cheter mes oeufs bio pour moi et pour elles !

Thibaut a dit…

J'aime beaucoup la photo !!

Olala a dit…

Ola chica :)

Ton billet m'a réellement interpellé... je n'avais pas encore bien conscience de tout ça. J'ai trouvé des informations vraiment alarmantes sur le net en creusant un peu le sujet :(

Désormais chez nous c'est oeufs bio pour la consommation telle quelle (œufs coques, au plat, durs, cocotte, brouillés, omelettes...)

Et comme malheureusement le budget ne suit pas toujours, pour les préparations (gâteaux, quiches...) œufs de poules en élevage au sol!

Mon billet sur la bouffe qui fait flipper ce trouve ici : http://www.webjam.com/olala/olalacestbon/$sur_le_grill/2008/03/30/olala_la_bouffe_qui_fait_flipper_

Bises
Olala

Olala a dit…

Hello voisine des Bouches du Rhône !

Hello voisine des Bouches du Rhône !

Je t'ai taguée ici : http://www.webjam.com/olala/olalacestbon/$sur_le_grill/2008/04/19/olala_6_questions_culinaires_ pour connaître tes réponses aux 6 questions culinaires du moment :)

Au plaisir de te lire !

Bises
Olala

Mercotte a dit…

Et oui rien ne vaut les oeufs de ferme, enfin ceux de ma voisine chez qui les quelques poules se promènent en liberté, le bio c'est moindre mal bien sûr mais c'est en batterie quand même !!